Le stockage du gaz naturel

Le rôle du stockage dans la sécurité de l’approvisionnement  du gaz naturel

Le stockage du gaz naturel tient un rôle stratégique dans son approvisionnement : il permet de le sécuriser et de pallier d’éventuelles ruptures. Il sert également de réserve de production lorsque le gaz naturel n’est pas utilisé immédiatement après production et transport.

La consommation de gaz naturel étant très saisonnière (plus élevée l’hiver que l’été), les réservoirs souterrains sont donc indispensables pour stocker les excédents de gaz en été, qui sont ensuite soutirés sur les mois d’hiver. Le stockage permet ainsi de pallier une pointe de froid en urgence.

Il existe trois techniques principales de stockage souterrain :

  • Le stockage en nappe aquifère
    Consiste à reconstituer l’équivalent géologique d’un gisement naturel en injectant le gaz dans une couche souterraine de roche poreuse contenant de l’eau et recouverte d’une couche imperméable formant une couverture étanche, le tout ayant une forme de dôme.
  • Le stockage en cavité saline
    Consiste à créer par dissolution à l’eau douce une cavité souterraine artificielle de grande taille dans une roche sédimentaire composée de sel gemme (cristaux de chlorure de sodium). L’imperméabilité naturelle du sel gemme permet le stockage du gaz.
  • Le stockage en gisement épuisé
    Du gaz sous pression est injecté dans d’anciens gisements d’hydrocarbures naturellement imperméables, qui sont reconvertis pour le stockage.

Le stockage est, enfin,  un des moyens permettant à l’opérateur de transport de gaz d’équilibrer son réseau.