Nous utilisons les cookies pour personnaliser le contenu, fournir des fonctionnalités de médias sociaux et analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires des médias sociaux et d'analyse qui peuvent les combiner avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont recueillies lors de votre utilisation de leurs services.
Ok, tout accepter
Personnaliser
Please check an answer for every question.
Tout refuser
Tout accepter
Nous utilisons les cookies pour personnaliser le contenu, fournir des fonctionnalités de médias sociaux et analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires des médias sociaux et d'analyse qui peuvent les combiner avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont recueillies lors de votre utilisation de leurs services.

La CTA, une contribution pas comme les autres

Son nom peut prêter à confusion ! En effet, la CTA ou Contribution Tarifaire d’Acheminement ne finance pas les réseaux d’acheminement. Elle permet de financer le régime spécial de retraites des salariés des IEG (industries électriques et gazières, issus historiquement d’EDF et Engie notamment).

Le mode de calcul de la CTA est fixé par le gouvernement, et s’applique à tous les fournisseurs qui la collectent pour la reverser à la Caisse Nationale de retraite des IEG (CNIEG).

La CTA est applicable au gaz naturel comme à l’électricité, sachant que chacune de ces énergies dispose de modalité de calcul spécifique.

 

La CTA sur l'électricité

Pour l’électricité, elle est calculée sur la part fixe des tarifs d’acheminement, c’est à dire la puissance souscrite et l’option tarifaire du consommateur.

Son assiette ne prend en compte ni la quantité d’énergie consommée, ni le Tarif d’Utilisation des Réseaux de Transport et de distribution d’Electricité (TURPE).

Sa grille tarifaire est identique pour l’ensemble des consommateurs en France.

Les taux de CTA autorisés sont bornés par la loi :

  • Entre 5 et 15% pour les installations raccordées au réseau de Transport d’électricité
  • Entre 15 et 30% pour les installations raccordées au réseau de Distribution d’électricité.

Les taux en vigueur pour la CTA électricité au 1er janvier 2019, sont définis par l’Arrêté du 26 avril 2013 comme suit :

 

Installations raccordées…                                             Taux de CTA

…au réseau de Transport d’électricité                     10,14%

…au réseau de Distribution d’électricité                 27,04%

 

 

La CTA sur le gaz naturel

Comme pour l’électricité, la CTA sur le gaz naturel est basée sur la part fixe des tarifs d’acheminement du gaz naturel. Elle est donc indépendante des quantités de gaz naturel consommées.

Le calcul de son assiette repose sur une part Transport et une part Distribution.

Les installations directement reliées au réseau de transport n’ont donc qu’une part Transport en toute logique. Dans ce cas précis, le mode de calcul repose uniquement sur des critères liés au consommateur et le montant de CTA pour une installation donnée est identique quel que soit le fournisseur.

Pour les installations reliées au réseau de distribution, le calcul de l’assiette devient complexe, intégrant des critères liés à la composition du portefeuille global de consommateurs du fournisseur au 1er janvier de chaque année. Le montant final est donc spécifique à chaque fournisseur, restant toutefois dans des proportions telles qu’il ne doit pas être un élément de choix du fournisseur. Par ailleurs, la complexité du calcul ne permet pas d’optimisation de la part des fournisseurs qui subissent l’application rigoureuse de cette réglementation.

 

Taux en vigueur

Taux applicable pour la composante ...                   Taux de CTA

Transport                                                                            4,71%

Distribution                                                                        20,80%

 

La CTA sur les factures énergétiques

La CTA doit apparaitre distinctement sur une ligne de la partie Taxes et Contributions des factures de gaz ou d’électricité. Elle est assujettie à la TVA au taux réduit de 5,5%.